Previous Next

Dans les coulisses du challenge Mobile Banking Factory 2

29.05.2013

Le challenge Mobile Banking Factory 2 a pris fin le 19 mai dernier. En quoi consiste la participation à un évènement de ce type pour un grand groupe ? J’ai rencontré Michael Thiriet, Expert développement Big Data au sein de la direction des systèmes d’information de PSA Peugeot Citroen, qui a vécu l’expérience de l’intérieur.
Avec In Movement, entrez dans les coulisses d’un challenge inédit !

 

Michaël, comment cette aventure a-t-elle débuté ?

Si l’on revient aux origines du projet, mon aventure Big Data chez PSA Peugeot Citroën a commencé en 2013 lorsque nous avons choisi d’analyser les réseaux sociaux, à l’occasion d’un évènement organisé en interne. Nous avions alors mis en place une infrastructure informatique permettant de stocker de grandes volumétries de données. Il faut savoir que depuis 2004, certains véhicules PSA Peugeot Citroën sont connectés, car équipés de l’appel d’urgence (Ecall).
Nous avons beaucoup progressé depuis. Nous pouvons maintenant recueillir les données non structurées des voitures connectées, comme la géolocalisation, la température extérieure, le kilométrage… Il nous est possible de récupérer un grand nombre d’indicateurs.

 

Ces données peuvent désormais être captées en temps réel. Cela génère-t-il de nouveaux usages ?

Oui, plus besoin de passer chez son concessionnaire. Cela nous offre de nombreuses opportunités. Avec la récupération de data en temps réel, on peut travailler sur la donnée et, à l’aide d’algorithmes, créer de nouveaux services : applis d’écoconduite, alertes prédictives basées sur votre type de conduite, tout est possible ! L’objectif est également de pouvoir créer de la valeur grâce à ces données. La data récupérée sur les véhicules du Groupe est totalement anonymisée une fois dans le Cloud. En ouvrant nos APIs (Applications Programme Interface), nous offrons la possibilité aux clients d’accéder à leurs propres données via des applications développées par des tiers, de façon totalement sécurisée.

 

C’est là que le challenge Mobile Banking Factory entre en jeu ?

Exactement. En avril 2015, PSA Peugeot Citroën a souhaité tester ses APIs et vérifier leur cohérence d’utilisation dans le cadre du développement d’une application mobile. Le Groupe a donc décidé de prendre part au challenge Mobile Banking Factory 2, organisé par le Crédit Agricole Store (CA Store). C’est une première pour un constructeur automobile en France autour du véhicule connecté Une infrastructure et des APIs dédiées ont été créées et enrichies par les équipes Big Data du Groupe. Elles ont ensuite été mises à disposition des différentes équipes de développeurs prenant part au challenge. L’objectif pour les participants était d’utiliser en interaction les APIs fournies par le CA Store et celles de ses partenaires. Pendant deux mois, Noé Reboul (Expert architecte technique système d’information) et moi-même, en tant que mentors, avons encadré les développeurs pour leur apporter de l’aide, leur donner des astuces et mettre en avant mais aussi améliorer en direct les APIs PSA Peugeot Citroën.

 

Comment l’aventure s’est-elle conclue ?

La finale de ce challenge a eu lieu le 19 mai dernier, avec la présentation par chacune des équipes de leur projet. Le jury mené par le CA Store a sélectionné trois équipes de développeurs pour leurs applications. L’équipe PSA Peugeot Citroën travaillant sur le challenge et menée par Brigitte Courtehoux, Directrice Business Unit Services Connectés et Services de Mobilité, a choisi de récompenser l’équipe ayant créé l’application « Bill It ». Cette appli permet de suivre les déplacements professionnels effectués dans son véhicule personnel et de générer automatiquement les notes de frais associées. Cette application associe la voiture connectée à l’usage d’un smartphone ou d’une montre connectée. Ce challenge a été le terrain idéal pour faciliter l’émergence d’idées innovantes. Les APIs PSA Peugeot Citroën ont d’ailleurs été plébiscitées par les développeurs qui les ont à plusieurs reprises cités en exemple de qualité et de fonctionnalité. C’est motivant de constater que la voiture est un objet qui attire les développeurs.

 

Que retires-tu de cette expérience ?

Que du positif ! Pour cette opération, les équipes ont travaillé en mode start-up pendant plus de six mois. C’était un véritable challenge pour nous aussi de créer les APIs qui permettraient de mettre en avant le Groupe et le véhicule connecté dans le cadre d’une opération inédite. Vu que ça n’avait jamais été fait, il y avait également une petite pression à l’idée d’être jugés par nos pairs et les développeurs sur la qualité de nos APIs ! C’était une expérience enrichissante, qui a fédéré nos équipes sur un sujet commun. C’était exaltant d’être pionniers pour le Groupe sur un sujet que nous nous sommes vraiment approprié !

Equipe PSA MBF2

Share this article
#

There are no comments.

Add a comment

*Mandatory fields