Previous Next

Mondial de l’Automobile : comment sont préparés les véhicules de salon ?

Le Mondial de l’Automobile ouvre ses portes au public le 4 octobre 2014. C’est l’occasion de venir découvrir les modèles présentés par les trois marques PSA Peugeot Citroën.

Mais comment ces modèles sont-ils choisis ? Quelle préparation suivent-ils avant d’arriver sur les stands de leur marque ? La vidéo teaser du Mondial de l’Automobile vous donnait un aperçu du travail minutieux de nos préparateurs. J’ai rencontré Gilles Saligot, Responsable de l’atelier de préparation et personnalisation véhicules à l’usine PSA Peugeot Citroën de Poissy, pour en apprendre plus sur la vie des véhicules de salon. 

Le soin du détail

Le processus de sélection commence bien en amont du Mondial de l’automobile. Chaque marque choisit les produits qu’elle souhaite faire figurer sur son stand et en communique la liste aux usines concernées. Environ quatre mois avant le salon, elles passent commande pour chaque véhicule, en précisant quel modèle, option, couleur, elle souhaite. « L’idée est de pouvoir intégrer ces commandes spéciales dans le flux des véhicules destinés à la clientèle sans perturber la production. »explique Gilles. Une fois le planning décidé, les modèles sont engagés en production.
En quoi diffèrent-t-ils des véhicules que vous pourrez retrouver en concession ? Au niveau du cahier des charges, ils correspondent en tous points aux véhicules de série et sont produits de la même façon. Ces véhicules de salon vont simplement faire quelques arrêts esthétiques de plus sur la ligne. « Au ferrage, par exemple, on va vérifier la netteté des points de soudure », ces points peu visibles doivent être absolument parfaits sur des modèles qui vont être sous l’œil des caméras pendant plusieurs semaines.
Les véhicules salon font ensuite un arrêt à la peinture où  « on leur applique notamment une couche de noir dans les passages roues et une couche de polish en plus ». La voiture rejoint alors la ligne et suit le flux normal.
Arrivés à la fin de la ligne, les modèles de salon quittent les modèles de série destinés à la vente et rejoignent l’atelier de Gilles.

35 heures de préparation

Les véhicules confiés à l’atelier de préparation nécessitent en moyenne 35 heures de travail chacun. Tout d’abord, chaque chef de produit vient vérifier la conformité (bonnes finitions, bons accessoires) des modèles commandés pour le salon. L’atelier est ensuite en contact avec différents services, comme les responsables des accessoires ou du style, et prend en compte leurs demandes de modifications. « On peut modifier l’aspect visuel d’un véhicule de salon en posant des élargisseurs de voies derrière les roues ou en compressant les ressorts pour la rabaisser » Mais attention, une voiture élargie de la sorte ne peut pas rouler au-dessus de 10km/h !
Pour parfaire leur aspect esthétique, certaines parties du véhicule peuvent également être noircies, comme les grilles du radiateur vu dans la vidéo. Les étiquettes, points de contrôle qualité ou fils apparents sont également cachés pour que rien ne viennent gêner le regard des visiteurs. Les véhicules présentés lors des salons sont donc tous produits sur les mêmes lignes que les véhicules de série, mais apprêtés différemment pour un rendu esthétique adapté aux salons.
Les modifications exécutées par les préparateurs ne sont pas uniquement visuelles ! Un véhicule exposé en salon va vivre dans des conditions extrêmes pendant plusieurs semaines et doit tenir le choc ! « Cette année, par exemple, on a dû installer des clés 4G sur certains modèles pour que les systèmes connectés fonctionnent. Mais en s’assurant que les visiteurs ne puissent pas toucher ou débrancher les clés. » 
Une fois les modèles prêts pour le salon, on les recouvre d’une housse siglée de leur marque. « C’est symbolique, ça veut dire que le véhicule est prêt pour le salon. »

Présent jusqu’au dernier moment

« Une fois les véhicules prêts, on attend le top des responsables de l’évènement pour emmener les véhicules sur le salon. » Gilles m’explique que, cette année, les véhicules PSA Peugeot Citroën en provenance de Poissy sont arrivés une semaine avant le début de l’évènement.
Pourquoi aussi longtemps avant ? « Certains sont plus compliqués à installer. Ceux exposés en hauteur doivent être placés avec une grue et d’autres sont disposés sur une forte pente. »  Et puis, on n’est jamais à l’abri d’une mauvaise surprise… « Parfois il y a des accidents pendant le transport ou sur le stand pendant l’installation. » Gilles reste donc sur place de l’arrivée des véhicules jusqu’à la fin des journées presse pour gérer tous les impondérables. « Chaque stand a un local technique qui nous permet de réparer rapidement les petits problèmes. » 

Le saviez-vous ? Les équipes de Gilles sont aussi en charge du branding des véhicules de société, des préparations des voitures du Groupe figurant dans des films, ou encore de la personnalisation de certains modèles, comme la 208 GTi 30th (à découvrir en vidéo) !

Merci à Gilles et ses équipes pour le temps qu’ils nous ont accordé et pour leur superbe travail de préparation.
Rendez-vous sur le Mondial de l’Automobile, du 4 au 19 octobre 2014, pour découvrir les véhicules PSA Peugeot Citroën !

Share this article

There are no comments.

Add a comment

*Mandatory fields