Previous Next

Open innovation : quand l’innovation repose sur le partage

Convaincu de l’importance d’être ouvert au monde extérieur, le Groupe PSA s’est engagé depuis plusieurs années dans une politique d’open innovation. L’objectif ? Nourrir et enrichir l’innovation interne en collaborant avec différents acteurs (startups, PME, universités, …) Cette démarche d’innovation ouverte est génératrice d’idées nouvelles qui donneront naissance aux technologies automobiles de demain.

Un nouveau modèle d’innovation industrielle

L’innovation ouverte est basée sur un constat simple : le savoir technologique est réparti dans différentes sphères de la société : universitaire, entrepreneuriale, institutionnelle…
Ainsi, les entreprises ont tout à gagner à créer des synergies entre ces acteurs qui permettront de faire entrer de nouvelles idées et technologies au sein de leurs organisations. Par le passé, la fonction Recherche & Développement était principalement concentrée sur les fournisseurs automobiles traditionnels. Aujourd’hui, de nouvelles portes s’ouvrent, et la R&D peut capitaliser sur des réflexions menées par des acteurs à l’externe pour nourrir sa propre innovation.
Mais attention ! S’il s’agit bien de faire entrer des savoirs externes dans l’entreprise, il est également question de permettre à certaines idées développées en interne d’en sortir. Grâce à l’open innovation, les barrières entre l’entreprise et son environnement tombent. Manager l’innovation, c’est donc faire naître des collaborations entre l’entreprise et les institutions, réduire le fossé existant l’extérieur. Cette démarche volontaire de la part des entreprises revêt de nombreux avantages. Elle permet notamment de réduire les coûts de recherche et de compresser le temps d’introduction sur le marché.

« L’ouverture sur l’extérieur est capitale pour capter de nouvelles opportunités, identifier de nouvelles solutions provenant de domaines hors automobile, etc. Le champs des possibles s’élargit nous permettant ainsi d’explorer des territoires annexes » rappelle Anne Laliron, responsable de la Stratégie Innovation.

Alors, comment l’innovation participative se déploie-t-elle au sein du Groupe PSA ?

L’open innovation : un levier de performance pour Groupe PSA

L’ouverture est perçue dans le Groupe comme la meilleure manière d’identifier les technologies de rupture et les nouveaux usages qui seront à l’origine de la voiture de demain. Une politique d‘innovation ouverte en relation avec 4 écosystèmes  a ainsi été développée : 

  1. Les particuliers, les collaborateurs : nous sommes tous des inventeurs
    Les collaborateurs sont sollicités pour impliquer au maximum les équipes et susciter la créativité. Le challenge interne Data Odyssey interrogeait ainsi en 2014 l’ensemble des salariés du Groupe sur les possibilités d’utilisation des nombreuses données récoltées par les véhicules connectés. Les collaborateurs de 86 sites à travers le monde y ont participé, contribuant à leur manière à l’avenir du Big Data automobile.
    Les salariés du Groupe sont également incités à devenir porteurs de projets innovants à travers une structure d’accompagnement appelée l’Incubateur PSA.
    L’open innovation fait tomber les barrières entre interne et externe : le grand public peut lui aussi soumettre directement ses idées novatrices via le site web du constructeur automobile.
  2. Les institutions : ensemble pour la mobilité de demain
    La participation des collectivités, pouvoirs publics, pôles de compétitivité aux travaux de recherche dans l’innovation. Ces partenariats permettent par exemple d’utiliser des expériences de mobilités réalisées sur certains territoires comme des tests grandeur nature sur le transport du futur. Le Groupe PSA travaille notamment en collaboration avec le pôle de compétitivité Mov’eo dédié à l’automobile et à la mobilité propre et intelligente. Dans ce cadre, le Groupe PSA a été le premier grand groupe à participer au Challenge Open Innovation et a invité des PME innovantes à venir pitcher leur projet sur des thèmes d’innovation identifiés comme prioritaires. Un innovation dating a également été organisé avec Paris&CO sur la thématique de l’usine du futur, tout comme une journée Pitch Startups avec Euratechnologies sur la thématique santé et bien-être.
  3. Le monde académique : l’innovation en réseau
    Il existe également une structure d’animation des partenariats scientifiques, qui a pour mission de créer un réseau interdisciplinaire d’échanges entre scientifiques, ingénieurs et experts du Groupe PSA. Ce réseau, nommé StelLab, est constitué de 17 OpenLabs thématiques. Après 5 ans d’existence, ce réseau a fait naître près d’une trentaine de technologies en rupture dont certaines seront bientôt prêtes à être intégrées à des véhicules.
  4. Les entreprises : l’innovation agile
    L’écosystème collaboratif crée avec les entreprises partenaires vise à travailler différemment avec ses fournisseurs, ses concurrents mais aussi avec de petites structures. En effet, les start-ups et PME présentent un énorme potentiel d’innovation. Il s’agit d’associer la force de Groupe PSA avec la créativité et l’agilité de plus petites structures.

Vous souhaitez aussi participer à l’innovation chez Groupe PSA ? Rendez-vous sur la page Innover avec le Groupe PSA pour faire part de vos idées innovantes et contribuer à faire naître l’automobile de demain ! 

« L’open innovation favorise le décloisonnement et la transversalité et permet de gagner en agilité. Elle est une passerelle avec le monde extérieur, une porte d’entrée privilégiée pour nos partenaires potentiels. » – Isabelle Edessa, Responsable open innovation du Groupe PSA.

Share this article

There are no comments.

Add a comment

*Mandatory fields