Previous Next

Ahmed Mhiri, start-upper et grand voyageur

05.10.2018
Ahmed Mhiri

Ahmed Mhiri a fondé la première société de location de voitures entre voyageurs.

Les voyages sont sa passion depuis toujours. Ahmed Mhiri en a fait son métier. Originaire de Tunisie, il prend le large à 23 ans pour rejoindre la France, où il suit un master en sécurité informatique. Une formalité pour cet ingénieur qui intègre une société de haute technologie, où il grimpe rapidement les échelons. Entre temps, il poursuit ses découvertes à travers le monde et se frotte aux questions pratiques de beaucoup de voyageurs : hôtel, transport, aéroport, … C’est d’ailleurs au cours de l’un de ses déplacements, que lui vient l’idée de monter sa propre entreprise. On est en 2011, une fois de plus il doit se rendre à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle.  « Je me suis rendu compte que c’était absurde toutes ces voitures inutilisées, garées dans des parkings hors de prix ». Depuis quelque temps, déjà, Ahmed Mhiri aspire à quitter sa zone de confort et à se lancer dans la création de sa propre start-up. « C’était la suite logique, j’aurai pu me contenter d’un bon poste et un bon salaire, mais j’ai préféré le risque ». Une nouvelle aventure qui devait porter le nom de TravelCar.

Cette société, présente aujourd’hui dans une soixantaine de pays et comptant plus d’1 million d’utilisateurs, commence de façon presque artisanale. « Au départ, je suis tout seul avec seulement 10 000 euros en poche. Il a fallu convaincre les partenaires ». Cela ne sera pas difficile car l’idée est innovante et dans l’air du temps de l’économie collaborative. TravelCar permet à des voyageurs en partance de mettre leur véhicule en location pendant leur séjour, au profit d’autres particuliers dans les mêmes aéroports. Une solution qui évite les frais de parking aux propriétaires et offre aux vacanciers des prix de location de véhicules plus avantageux que les locations classiques.

Pour assurer ses arrières, Ahmed Mhiri intègre en 2013, The Founder Institute, un vaste programme de formation d’entrepreneurs et de lancement de start-up, pour être accompagné dans le développement de son projet. Le succès ne tardera pas. En 2017, soit cinq ans après sa création, TravelCar obtient une quatrième levée de fonds. Et pas des moindres : 15 millions d’euros auprès du groupe PSA et la MAIF. L’équipe dirigeante, qui garde la majorité et le contrôle de la société, décide alors de faire le grand saut vers les Etats-Unis. Los Angeles et San Francisco sont les deux aéroports visés. « Nous sommes dans le time-to-market. Nous n’avons pas de concurrence directe aux Etats-Unis. Nous sommes les seuls à proposer aux voyageurs à la fois une solution de parking au départ, et une solution de mobilité à destination ».

En parallèle, TraverCar développe d’autres services. Outre la location de particulier à particulier, la société propose aux usagers de réserver à l’avance leur place de parking dans les gares ou aéroports à des prix avantageux ou encore la possibilité de nettoyer son véhicule. D’autres services de transferts des passagers sont aussi proposés comme le recours à un chauffeur privé ou le transport jusqu’aux hôtels.

Après cette fulgurante expansion, l’heure est désormais à la consolidation. « Nous sommes implantés dans des pays, où les problématiques sont très différentes et spécifiques », assure Ahmed Mhiri. « Nous voulons bien comprendre et soigner les spécificités de chaque région, car ce n’est pas la même chose de s’implanter en Chine, qu’en Russie ! ». Des défis qui n’effrayent par ce jeune papa de 35 ans pour qui le monde est un vaste terrain d’expérimentation.  

Share this article

There are no comments.

Add a comment

*Mandatory fields