Previous Next

Mobilité urbaine en Europe, des défis d’avenir pour l’automobile

Une étude sur la mobilité urbaine en Europe, commandée par la Commission Européenne et réalisée par l’institut TNS, a été publiée au début de l’année. Avec plus de 27 000 personnes interrogées dans 28 pays, cette étude brosse un tableau assez complet de l’état des transports dans une Europe toute en contrastes. Elle nous invite également à nous pencher sur les défis d’avenir des transports. Thématique du blog oblige, nous allons nous concentrer sur les utilisateurs de voitures. Pour consulter l’intégralité des résultats de l’étude, vous pouvez retrouver la publication en anglais sur le site de la Commission Européenne.

La voiture, toujours plébiscitée

Saviez-vous que la moitié des Européens utilisent quotidiennement une voiture ? Soit plus que les utilisateurs de vélo (12%) et les usagers des transports en commun (16%) combinés ! Ainsi, 59% de la population française déclare prendre chaque jour la voiture (en tant que conducteur ou passager) et 26% l’utiliser au moins plusieurs fois par semaine. 46% des Européens sondés se déplacent chaque jour en ville. En France, 41% d’entre eux se déplacent en ville quotidiennement et 36% au moins plusieurs fois par semaine.

Des défis d’avenir pour la mobilité urbaine

Interrogés sur les problèmes liés à leurs déplacements (notamment en ville), 8 Européens sur 10 déclarent que la pollution de l’air est un souci important. Autres sujets de préoccupation, environ 3/4 d’entre eux mentionnent les embouteillages (76%) et les accidents (73%). L’industrie automobile a évidemment identifié ces écueils et cherche à leur apporter des éléments de réponse. Il est donc intéressant de mettre en parallèle les problèmes mentionnés et les récentes innovations proposées par PSA Peugeot Citroën (notamment lors du dernier Innovation Day « Sensations et bien-être »). Prenons par exemple le sujet de la qualité de l’air : outre les Filtres à Particules additivés (les fameux FAP) qui équipent de série les véhicules PSA Peugeot Citroën et éliminent 99,9% des particules, une centrale de dépollutionen charge de l’air de l’habitacle arrivera à bord des véhicules dès 2016.

FOCUS : Qui est l’automobiliste européen moyen ?

Il s’agit plutôt d’un homme (57%) entre 25 et 54 ans (61% des personnes dans cette tranche d’âge prennent la voiture chaque jour). Il vit plutôt à la campagne ou dans des villes de petite taille. Cet utilisateur moyen a aussi plus de chance d’avoir une grande famille (au moins 4 personnes) avec des enfants (64%). La catégorie socio-professionnelle a elle aussi un impact sur les moyens de transport : les personnes déclarant ne jamais avoir de problème pour payer leurs factures ont plus de chance d’utiliser la voiture quotidiennement (52%), à l’inverse, les sondés ayant déclaré avoir du mal à régler leurs factures ne sont que 37% à utiliser chaque jour une voiture. À titre d’exemple, 77% des managers prennent la voiture chaque jour, contre seulement 64% des travailleurs manuels.

Share this article
#

There are no comments.

Add a comment

*Mandatory fields