Previous Next

L’hybride : avenir de l’automobile

07.12.2012

Quelles sont les sources d’énergie que l’on retrouvera à l’avenir dans nos véhicules ? C’est la question que j’ai posée à Antoine Renvoisé, étudiant à l’école d’ingénieur HEI où il se spécialise en Master 2 « domaine énergie, système électrique et automatique ». Avec l’association Hélios, il fait partie d’une équipe d’une vingtaine de jeunes construisant la voiture solaire française qui a participé au World Solar Challenge (course de véhicules à énergie solaire en Australie) où il a remporté la 13ème place. Retour sur cette aventure exceptionnelle et regards d’un jeune spécialiste sur l’énergie solaire.

1.       Bonjour Antoine, pouvez-vous nous raconter l’histoire de ce projet ?

L’association Hélios existe depuis 1992 et a pour but d’accompagner des étudiants dans la conception et fabrication d’un véhicule solaire pour participer à cette course en Australie. On conçoit et fabrique tout sur la voiture : du design à l’électronique en passant par la technologie pour faire avancer la voiture. Il faut compter 3 à 4 ans pour concevoir et fabriquer un prototype. Ce véhicule participe à la course australienne puis et amélioré pour en faire une version plus performante. Pour cela, on travaille avec des anciens de l’école qui ont été diplômés quelques années auparavant mais aussi ceux qui sont encore en prépa.

2.       Quel défi avez-vous voulu remporter en construisant une voiture à énergie solaire ?

Notre but était de montrer qu’on peut faire 3000 km grâce au soleil. Même si on sait bien qu’on ne roulera pas avec des voitures solaires demain en France, on voulait montrer que la technologie existe, qu’elle est fiable et performante. Regardez ce qui se passe dans l’industrie aérienne : on sait développer des avions solaires, même si on ne fait voyager personne dedans. L’idée c’est de rechercher la performance, d’affiner la technologie, la rendre fiable pour ensuite pouvoir la modeler pour la faire coïncider avec nos besoins.

3.       Cette technologie est-elle viable ? Peut-on imaginer rouler un jour en solaire ?

Le futur sera plus hybride que tout photovoltaïque. L’enjeu pour ceux qui affinent les technologies énergétiques, c’est de réussir à faire vivre ensemble différentes sources d’énergie. Par exemple, on peut imaginer avoir des panneaux photovoltaïques pour faire fonctionner la radio ou le ventilateur dans une voiture. C’est très malin de mixer plusieurs sources d’énergie : ça permet de faire des vraies évolutions en termes de consommation.

4.       Quelles ont été vos sources d’inspiration pour ce projet ?

Dans la recherche de performance technique, on a souvent pensé à la Formule 1 : ce ne sont pas des technologies que l’on retrouve telles quelles dans nos véhicules grand public, mais c’est toujours un lieu d’expérimentation et de recherche de la performance. On a également beaucoup pensé au ferroviaire qui teste des technologies. Il existe des trains hybrides par exemple qui mixent différentes sources d’énergie. Et bien sûr, le bâtiment avec toutes les avancées qui y ont vu le jour avec les installations photovoltaïques.

Suivez Hélios sur Twitter : @HeliosSolarCar

Retrouvez les sur Facebook : https://www.facebook.com/HeliosSolarCarTeam

 

Antonia Kprina

Share this article
#

There are no comments.

Add a comment

*Mandatory fields